Prière d'ouverture du 15e dimanche, temps ordinaire

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Oraison du 15ème dimanche du temps ordinaire, 10 juillet 2016

Dieu qui montres aux égarés la lumière de ta vérité pour qu'ils puissent reprendre le bon chemin ; donne à tous ceux qui se déclarent chrétiens de rejeter ce qui est indigne de ce nom, et de rechercher ce qui lui fait honneur.

Chaque oraison est une pépite de vie spirituelle, une aide pour notre vie humaine et chrétienne… A chaque fois le rappel d’une vérité, liée à sa réception en notre cœur, nous donne de rebondir de manière plus unifiée, tête et cœur, pour que le Royaume de la Vraie Vie progresse à travers nous, à travers l’offrande que nous faisons de nous-mêmes dans la demande que nous formulons au Père, comme membre de son Fils, le Christ Jésus. 

Pour ce dimanche, nous partons de cette vérité que chacun de nous peut expérimenter, Dieu nous parle notamment à travers notre conscience mais aussi à travers l’aide amicale pour nous donner de retrouver un sens à notre existence, il nous propose un chemin où que nous soyons, quelque soit notre contradiction intime… Le ministère de la réconciliation me donne de percevoir, de manière régulière, cette aide que le Seigneur donne à chacun de ses enfants… Ce chemin rouvre aussi une confiance en soi pour la personne … 

L’action du Seigneur passe par son inspiration directe par cette voie de la conscience en chacun mais elle passe aussi par l’extérieur, par le contact fraternel, par les événements aussi… Il y a ainsi comme un tropisme, à partir du Dieu « porteur de lumière aux égarés », que nous demandions pour nous et pour nos frères chrétiens de ne pas être des obstacles, des brouilleurs de pistes mais au contraire des indicateurs de la vraie vie, des relais de confiance et d’espérance. Cela nous le savons bien passe, comme pour toute vie humaine, par une recherche inlassable de cohérence entre le dire et le faire… Cela va toujours aussi dans un double mouvement : dire « oui » à ce qui va dans le bon sens et dire « non » à ce qui ne va pas dans le bon sens… indications de ce combat spirituel qui signe le fait que nous sommes dans la vraie vie… Celui qui est notre orient sur ce chemin de vie est le Christ Jésus, celui dont nous portons le nom.

père Jean-Luc Fabre
Merci à l'auteur de photo

Publié dans oraison