Cet appel demande de revisiter le dipôle justice et miséricorde

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

20. Dans ce contexte, il n’est pas inutile de rappeler le rapport entre justice et miséricorde. Il ne s’agit pas de deux aspects contradictoires, mais de deux dimensions d’une unique réalité qui se développe progressivement jusqu’à atteindre son sommet dans la plénitude de l’amour. La justice est un concept fondamental pour la société civile, quand la référence normale est l’ordre juridique à travers lequel la loi s’applique. La justice veut que chacun reçoive ce qui lui est dû. Il est fait référence de nombreuses fois dans la Bible à la justice divine et à Dieu comme juge. On entend par là l’observance intégrale de la Loi et le comportement de tout bon israélite conformément aux commandements de Dieu. Cette vision est cependant souvent tombée dans le légalisme, déformant ainsi le sens originel et obscurcissant le sens profond de la justice. Pour dépasser cette perspective légaliste, il faut se rappeler que dans l’Ecriture, la justice est essentiellement conçue comme un abandon confiant à la volonté de Dieu. (Bulle d'indiction de la Miséricorde - Pape François)

  • Est-ce que je respecte la société, les personnes qui la constituent… est-ce que je prends le temps de réaliser combien peu de choses je pourrais faire sans eux, sans leur présence, leur activité
  • Est-ce que je rends à chacun selon son dû ?
  • Est-ce que j’ai déjà éprouvé que la justice m’entrainait à m’abandonner à la volonté de Dieu, loin de tout jugement mais dans l’attente de son action, de sa présence  ?

[Source image : https://www.infochretienne.com/wp-content/uploads/2015/10/criminal-justice-system1.jpg]

--------------------

(les liens ci-dessous seront activés au fur à mesure, d'ici au dimanche de la Miséricorde Divine)