Dans l’appel de Jésus retentit le don de la miséricorde

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

20. [...] Pour sa part, Jésus s’exprime plus souvent sur l’importance de la foi que sur l’observance de la loi. C’est en ce sens qu’il nous faut comprendre ses paroles, lorsqu’à table avec Matthieu et d’autres publicains et pécheurs, il dit aux pharisiens qui le critiquent : « Allez apprendre ce que signifie : Je veux la miséricorde, non le sacrifice. En effet, je ne suis pas venu appeler des justes, mais des pécheurs » (Mt 9, 13). En face d’une vision de la justice comme simple observance de la loi qui divise entre justes et pécheurs, Jésus indique le grand don de la miséricorde qui va à la recherche des pécheurs pour leur offrir le pardon et le salut. On comprend alors pourquoi Jésus fut rejeté par les pharisiens et les docteurs de la loi, à cause de sa vision libératrice et source de renouveau. Pour être fidèles à la loi, ils posaient des poids sur les épaules des gens, rendant vaine la miséricorde du Père. Le respect de la loi ne peut faire obstacle aux exigences de la dignité humaine [...] (Bulle d'indiction de la miséricorde - Pape François)

  • Est-ce que je ne juge pas trop et trop vite, est-ce que je laisse le temps que les choses se disent, est-ce que je questionne pour mieux comprendre, situer ?
  • Est-ce que je ne justifie pas trop mon jugement en m’appuyant sur l’enseignement de l’Eglise au lieu d’être dans une attitude première d’accueil ?
  • Est-ce que je ne critique pas facilement ceux qui me paraissent trop coulants…

Père Jean-Luc Fabre

[Source image http://www.mfpg.be/photos%20articles/justice.jpg]

**********************

(les liens ci-dessous seront activés au fur à mesure, d'ici au dimanche de la Miséricorde Divine)