« Communication et miséricorde » : 50e Journée Mondiale des Communications Sociales

Publié le par Jardinier de Dieu

En cette année du Jubilé de la Miséricorde, le message porte bien sûr sur la capacité de la communication à « créer des ponts, de favoriser la rencontre et l’inclusion, enrichissant ainsi la société ». « …si notre cœur et nos gestes sont animés par la charité, par l’amour divin, notre communication sera porteuse de la force de Dieu. »

Il adresse plusieurs recommandations :

« Je fais appel surtout à tous ceux qui ont des responsabilités institutionnelles, politiques et dans la formation de l’opinion publique, pour qu’ils soient toujours vigilants sur la manière de s’exprimer envers celui qui pense ou agit autrement, et aussi envers celui qui peut s’être trompé. »

« Comme je voudrais que notre manière de communiquer, et aussi notre service de pasteurs dans l’Église, n’exprime jamais l’orgueil fier du triomphe sur un ennemi, ni n’humilie ceux que la mentalité du monde considère comme perdants et à rejeter ! »

« Communiquer signifie partager, et le partage exige l’écoute, l’accueil. Ecouter est beaucoup plus qu’entendre. Entendre concerne le domaine de l’information ; écouter, en revanche, renvoie à celui de la communication, et exige la proximité. (…) Ecouter n’est jamais facile. Parfois il est plus confortable de faire le sourd »

« Les e-mail, sms, réseaux sociaux, chat peuvent, eux aussi, être des formes de communication pleinement humaines. Ce n’est pas la technologie qui décide si la communication est authentique ou non, mais le cœur de l’homme et sa capacité de bien user des moyens mis à sa disposition. »

Enfin, il conclue ainsi :

« Dans un monde divisé, fragmenté, polarisé, communiquer avec miséricorde signifie contribuer à la bonne, libre et solide proximité entre les enfants de Dieu et les frères en humanité. »

 Lire le texte complet

(Eglise Catholique dans Ille & Vilaine http://rennes.catholique.fr)

Publié dans actualités