Heureux qui craint le Seigneur !

Publié le par Jardinier de Dieu

Sarra, femme tourmentée par le démon Asmodée, « elle avait été mariée sept fois, et Asmodée, le pire des démons, tuait les maris avant qu’ils ne se soient approchés d’elle. »(Tobie 3,10). Mais il y a eu Tobie, qui s’est laissé conduire par l’ange Raphaël, qui a osé épouser cette femme. Quel courage ! Est-il celui qui craint le Seigneur, qui marche selon ses voies ? Ecoutons ce que Tobie a demandé lors de son mariage avec Sarra : « Daigne me faire miséricorde, ainsi qu’à elle, et nous mener ensemble à un âge avancé. »
 
Vivre ensemble à un âge avancé :
Regardons la situation de la vie matrimoniale dans notre société : elle est loin d’être facile, la vie commune du foyer dans la durée. Beaucoup de familles sont séparées, recomposées. L’image d’une« famille idéale » comme décrite par le psalmiste semble devenir comme un rêve pour certains [Ps 128(127),1-2.3.4-5.]. Quel est le bonheur pour notre époque ? Chercher l’âme sœur, chercher sa voie semblent des évidences, il le faut, mais comment ?
 
« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force, Tu aimeras ton prochain comme toi-même » Ce sont deux commandements donnés par Jésus Christ. Il est facile de déclarer « aimer Dieu », car l’on ne le voit pas avec nos yeux humains, mais « aimer celui ou celle » que l’on côtoie tous les jours, n’est pas une chose simple et allant de soi. Regardons Jésus : il se retire souvent à l’écart pour prier son Père (cf. Mc 1, 35 ; 6, 46 ; Lc 5, 16) et surtout l’évangile de Luc marque très fort l’action de l’Esprit Saint dans le ministère de Jésus Christ.
 
Alors, pour nous aujourd’hui, vivons sous l’action de l’Esprit Saint comme Tobie avec son ange Raphaël. Recevons pleinement ce qui se donne à nous chaque jour, surtout croyons que le Seigneur est là pour nous, dans notre situation. Il nous nourrit par l’Eucharistie, par sa Parole : la table dont parle le psaume représente aussi celle de la messe. N’oublions jamais de « parler à Dieu comme un ami parle à son ami » selon la recommandation de Saint Ignace. Gandhi, était un homme de sagesse et de paix, nous croyons que l’Esprit était à l’œuvre dans le cœur de Gandhi, dans le cœur des hommes de bonne volonté. Un jour, Gandhi a avoué à l’un de ses proches : « Je ne suis pas un homme de lettres ou de sciences, mais je prétends humblement être un homme de prière. C'est la prière qui a sauvé ma vie ; sans la prière j'aurais depuis longtemps perdu la raison. Si je n'ai pas perdu la paix de l'âme, malgré toutes les épreuves, c'est que cette paix vient de la prière. On peut vivre quelques jours sans manger, mais non sans prier. La prière est la clé du matin et le verrou du soir. La prière, c'est cette alliance sacrée entre Dieu et l'homme pour obtenir d'être délivré des griffes du prince des ténèbres. Nous devons choisir : nous allier aux forces du mal ou, au contraire, aux forces du bien. Voilà mon témoignage personnel : que chacun tente l'expérience et il trouvera que la prière quotidienne ajoute quelque chose de neuf à sa vie, quelque chose qui n'a d'équivalent nulle part ailleurs.»
 
Jardinier de Dieu

Image https://antennesdepaix.files.wordpress.com/2015/12/paix-novembre-15m.jpg