Ep 4, 1-13 se conduire d’une manière digne de sa vocation…

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

2e lecture de la messe "Ascension du Seigneur"


Ces petits enfants nous enseignent la vraie manière d’être en Eglise… laissons-nous conduire par eux..

Voilà l’enjeu, non pas de faire mais de bien faire, c’est-à-dire de faire selon la visée essentielle. C’est l’enjeu de toute personne, de toute collectivité. Cet enjeu se joue avec l’organisation telle qu’elle est et que l’enjeu doit déplacer… Dans le cas de l’Eglise, nous croyons fermement à l’action de l’Esprit. Chaque année la liturgie au temps pascal nous propose de relire notre commencement pour y trouver les raisons d’un renouvellement… Paul en est le témoin privilégié. En ce temps de l’Ascension, nous l’écoutons de nouveau. Que nous dit-il en tout premier lieu ?

Il part de la réalité qu’elle se donne dans la perspective de sa vocation : je vous exhorte donc à vous conduire d’une manière digne de votre vocation en considérant d’abord et avant tout ? les relations entre chrétiens de la même communauté. : ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour Vouloir aller loin demande ainsi d’abord de veiller à se mettre ensemble dans la paix. Ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. Garder l’unité dans l’Esprit, c’est-à-dire une unité souple vivante multiple riche bondissante vivante et non pétrifiée, ossifiées, figée…

Cela entraine aussi en plus des relations entre chrétiens à prendre la mesure des dons de chacun, des dons que nous sommes, chacun d’entre nous, pour les autres… dans cette liste : les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent… il y a potentiellement chacun de nous… le principe de l’organisation véritable se révèle alors l’accomplissement des tâches du ministère ainsi que son fruit…De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le corps du Christ, jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la stature du Christ dans sa plénitude.

Relisons en profondeur ce texte magnifique, laissons le vivre en nous et de là recevons du Seigneur notre juste place présente pour que la promesse de la Bonne nouvelle se poursuive. Heureux sommes-nous que le Pape François nous entraine sur ce chemin…

Père Jean-Luc Fabre

***

Ephésiens 4, 1-13 Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous exhorte donc à vous conduire d’une manière digne de votre vocation : ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix. Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous. À chacun d’entre nous, la grâce a été donnée selon la mesure du don fait par le Christ. C’est pourquoi l’Écriture dit : Il est monté sur la hauteur, il a capturé des captifs, il a fait des dons aux hommes. Que veut dire : Il est monté ? – Cela veut dire qu’il était d’abord descendu dans les régions inférieures de la terre. Et celui qui était descendu est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux pour remplir l’univers. Et les dons qu’il a faits, ce sont les Apôtres, et aussi les prophètes, les évangélisateurs, les pasteurs et ceux qui enseignent. De cette manière, les fidèles sont organisés pour que les tâches du ministère soient accomplies et que se construise le corps du Christ, jusqu’à ce que nous parvenions tous ensemble à l’unité dans la foi et la pleine connaissance du Fils de Dieu, à l’état de l’Homme parfait, à la stature du Christ dans sa plénitude.

[Source image : http://1.bp.blogspot.com/-fxMq4X0t1qU/UrXSOdlQrBI/AAAAAAAAMPk/jHg1ekzUjyQ/s1600/Bacchanale+d%27enfants+Amours+6+rue+deF%C3%A9rou+Paris.jpg ]