He 5, 1-6 Il en est bien ainsi pour le Christ…

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Comment rendre compte du chemin radicalement nouveau, radicalement unique qu’a emprunté, ouvert le Christ Jésus ? Cette question habite toute la littérature chrétienne…

La lettre aux Hébreux ne cesse de travailler, elle aussi, cette question. Comment pouvoir rendre compte de cet unique ? Si ce n’est en reprenant des mots utilisés pour d’autres, mais en les chargeant d’un nouveau sens…

Le Seigneur Jésus est un parmi les autres, il partage notre condition humaine, mais sa faiblesse n’est pas d’avoir commis des péchés comme le grand prêtre de l’alliance ancienne mais d’être pleinement solidaire de tous les hommes… de là, sa capacité à intervenir en notre faveur.

Il est Celui qui nous donne accès, passage au mystère de Dieu. Il porte notre relation, l’autorise, la soutient…

La manière dont le Christ est prêtre prend appui sur la manière dont le grand prêtre dans l’ancienne alliance l’était mais en changeant aussi le sens. Demeure toutefois cet aspect essentiel : le Christ ne s’est pas fait par lui-même prêtre, il a reçu de son Père. Il l’a reçu de la parole…


Santo Domingo de Silos (Castille), Visage du Christ (détail du relief du doute de Thomas)

Hebreux 5, 1-6 Tout grand prêtre est pris parmi les hommes ; il est établi pour intervenir en faveur des hommes dans leurs relations avec Dieu ; il doit offrir des dons et des sacrifices pour les péchés. Il est capable de compréhension envers ceux qui commettent des fautes par ignorance ou par égarement, car il est, lui aussi, rempli de faiblesse ; et, à cause de cette faiblesse, il doit offrir des sacrifices pour ses propres péchés comme pour ceux du peuple. On ne s’attribue pas cet honneur à soi-même, on est appelé par Dieu, comme Aaron.

Il en est bien ainsi pour le Christ : il ne s’est pas donné à lui-même la gloire de devenir grand prêtre ; il l’a reçue de Dieu, qui lui a dit : Tu es mon Fils, moi, aujourd’hui, je t’ai engendré, car il lui dit aussi dans un autre psaume : Tu es prêtre de l’ordre de Melchisédech pour l’éternité.

Père Jean-Luc Fabre

[Source  image http://saintmerry.org/wp-content/uploads/2015/04/Santo-Domingo-de-Silos-Castille-Le-doute-de-Thomas-d%C3%A9tail-1024x7.jpeg  ]