L’honneur que nous devons à toutes les personnes âgées

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Le commandement biblique qui nous demande d’honorer nos parents nous rappelle, dans un sens large, l’honneur que nous devons à toutes les personnes âgées. À ce commandement, Dieu associe une double promesse : « afin d’avoir longue vie » (Ex 20,12) et – l’autre – « et bonheur » (Dt 5,16). La fidélité au quatrième commandement assure non seulement le don de la terre, mais surtout la possibilité d’en bénéficier. En effet, la sagesse qui nous fait reconnaître la valeur de la personne âgée et nous pousse à l’honorer est cette même sagesse qui nous permet d’apprécier les nombreux dons que nous recevons chaque jour de la main providentielle du Père et d’en être heureux. Ce précepte nous révèle la relation pédagogique fondamentale qui existe entre les parents et leurs enfants, entre les personnes âgées et les jeunes, en faisant référence à la sauvegarde et à la transmission de l’enseignement religieux et de la sagesse aux générations futures. Honorer cet enseignement et ceux qui le transmettent est source de vie et de bénédiction.

Discours du pape François, Assemblée de l'Académie pontificale pour la vie Rome, 5 mars 2015 Traduction Zenit, Constance Roques

Le Pape François nous propose de repérer comment cette attitude qui consiste à honorer les personnes âgées,  personnes à partir desquelles nous avons reçu la vie, nous entraine aussi sur un chemin d’humanisation véritable. L’humanisation passe par la réception en profondeur de ce qui nous a été, de ce qui nous est donné. Nous entrons ainsi dans la conscience véritable de qui est Dieu, Il est Celui qui donne. Recevoir ce don nous rend pleinement heureux, et nous donne de pouvoir rendre ce qui nous est donné et ainsi entrer dans l’échange qui permet à la vie de croître…

Père Jean-Luc Fabre
photo http://static.skynetblogs.be/media/1570/2894806301.JPG 

Précédent                                                          Suivant

Publié dans Pape, vieillesse