Intentions de prière du Pape - Juin 2015

Publié le par Père Xavier Jahan

Ce mois-ci nous sommes invités par le pape François à prier pour les migrants : "Prions pour que les migrants et les réfugiés trouvent bon accueil dans les pays où ils arrivent et y soient traités avec respect."

Ils ont besoin de nos mains tendus , de notre mobilisation mais aussi de notre prière !

En ce mois du Sacré-Coeur de Jésus et de la Journée pour la sanctification des prêtres, le pape François invite aussi à prier pour les vocations: "Pour que la rencontre personnelle avec Jésus suscite chez de nombreux jeunes le désir de lui offrir leur existence dans le sacerdoce ministériel ou la vie consacrée."

Migrants et réfugiés, de l’hostilité à l’hospitalité.

Nous sommes alertés, depuis plusieurs mois déjà,  par le drame qui se joue tout près de nous, sur nos côtes méditerranéennes et au-delà  dans l’Asie du Sud-Est, avec le flux quotidien, et sans interruption, de réfugiés qui fuient, au péril de leur vie, des situations politiques et humaines effroyables.

A l’heure où j’écris ces lignes, l’Organisation Internationale pour les Migrations annonce de nouveaux chiffres alarmants, plus de 34 500 migrants et demandeurs d’asile sont arrivés en Italie depuis le début de l’année et au moins 1770 sont morts ou ont disparu en mer ; nous apprenons que 300 migrants sans abri et sans asile vivent dans un camp installé en plein cœur de Paris ;  il ne se passe pas un jour sans qu’un bateau de migrants clandestins ne débarque sur les côtes malaisiennes et indonésiennes -certains ont même été refoulés vers le large- et  ils seraient, selon l’ONU, encore 2000 en perdition dans le golfe du Bengale ; sans parler des fosses communes creusées dans des camps récemment abandonnés et découvertes dans la zone frontalière Malaisie-Thaïlande …

Cette situation inhumaine n’est malheureusement pas récente. Nous n’oublions pas que la toute première sortie officielle du Pape François, après son élection en mars 2013, fut  les plages de Lampedusa pour rencontrer directement ces hommes, ces femmes et ces enfants revenus d’un enfer, mais loin d’être sortis de toute difficulté. Car, bien qu’arrivés dans un pays de l’Union Européenne, c’est ensuite le long parcours administratif, aux issues incertaines, qui est engagé et pour certains, de redoutables dangers à venir.

A Lampedusa, le Pape François n’a pas hésité à dénoncer devant le monde entier le silence, l’inaction, l’aveuglement des nations, et appeler, non seulement, à une prise de conscience mais aussi à une mise en action cohérente face à ce drame humain qui rappelle les heures sombres des boat people des années 1970-1990.

Quelle sera notre réponse pour ces nouveaux réfugiés du 3e millénaire ?

Au-delà des décisions qui seront prises par les instances politiques internationales, Commission Européenne et ONU -et que nous pouvons espérer-, en tant que chrétiens, nous croyons que les actions humaines que nous pourrons entreprendre ne porteront du fruit, dans le temps, que si celles-ci sont nourries par la prière…

D’où l’importance de  mobiliser effectivement notre prière pour féconder non seulement notre action mais aussi celle de tous les acteurs de bonne volonté …

Cette prière évidemment n’a pas attendu ce mois de juin, et elle ne s’arrêtera pas non plus au bout de  30 jours. Cependant, au cours de ce mois, nous sommes appelés à la vivre selon la demande formelle et officielle du pape : «  pour que les migrants et les réfugiés trouvent bon accueil dans les pays où ils arrivent et y soient traités avec respect ». Cela change sa portée. En effet, cette prière n’est plus notre initiative personnelle mais  elle devient service d’Église en union profonde avec le désir du Pape.

Nous avons choisi de mettre le focus dans ce numéro sur « le service du frère », que chacun peut réaliser à sa mesure, comme l’illustre le dessin.

Comme tous les mois, des témoignages, des grands textes de l’Église,  un itinéraire biblique, une vidéo, une œuvre d’art,  des textes de prière, viennent alimenter notre prière missionnaire, c'est-à-dire le dialogue d’alliance avec le Seigneur Jésus.  Ces articles très divers donneront chair à notre prière.

Et par dessus tout, offrons notre vie dans une prière confiante :   

De même que le Seigneur a apporté le Salut au monde en offrant sa vie gratuitement au Père, de même nous, en humble réponse à cet appel de Dieu, voulant nous rendre participants à sa mission, offrons lui notre vie dans cette prière discrète, invisible, mais qui change le monde…      

Xavier Jahan, sj

Directeur de l’Apostolat de la prière-France
image 1 http://www.ouest-france.fr/sites/default/files/styles/image-640x360/public/2013/11/08/les-migrants-tortures-et-violes-avant-leur-depart.jpg?itok=LViFBPzh
image 2 http://www.leverbedevie.net/images/stories/Presentation/globale/pretre-01.jpg
image 3 http://www.leverbedevie.net/images/stories/Presentation/vieconsacree/vie-consacree-presentation-04.jpg