Intentions de prière du Pape François - juin 2016

Publié le par Jardinier de Dieu

Chers lecteurs, le Pape vous confie chaque mois ses intentions de prière. Il compte sur vous. Votre prière est un vrai soutien pour la mission de l’Eglise.

Le Réseau Mondial de Prière du Pape vous propose une manière d'introduire ces intentions dans votre prière universelle.

***

Ces deux intentions, précédées d’un préambule, sont lues en complément de la prière universelle préparée par l’équipe liturgique. Elles peuvent être introduites ainsi : «En communion avec des millions de chrétiens à travers le monde, prions maintenant pour les intentions que confie le Pape à l’Église ce mois-ci».

Intention de prière universelle

1 – Solidarité dans les villes.
Pour que les personnes âgées, les marginaux et les personnes seules trouvent, même dans les grandes villes, des occasions de rencontre et de solidarité.

Intention de prière missionnaire

2 – Formateurs des séminaristes et novices.
Pour que les séminaristes, et les novices religieux et religieuses, rencontrent des formateurs qui vivent la joie de l’Évangile et les préparent avec sagesse à leur mission.

***

PRIÈRE

Seigneur,
nous sommes invités ce mois-ci,
à être attentifs dans nos villes aux personnes seules, ou âgées,
à celles qui sont en marge de la société,
pour que chacun puisse trouver là un espace de solidarité.

Mais la ville est anonyme, les gens ne se connaissent pas.
Nous marchons, nous courons, sans nous arrêter,
tellement pressés d’aller à nos occupations,
que souvent nous ne voyons même pas
tous ces hommes et ces femmes qui sont nos frères,
à commencer par les plus faibles et les plus fragiles.
Ce n’est pas forcément mauvaise volonté,
mais simplement nos yeux sont empêchés.

Ce matin, dans le métro, j’ai été abordée par un jeune qui mendiait.
Je ne suis pas sûre de lui avoir fait un très bon accueil…
Peut-être que j’ai eu peur de devoir m’arrêter,
ou de me faire avoir, ou de sortir de moi pour l’écouter…

Et pourtant si je l’avais vraiment regardé,
j’avais accepté de dire ne serait-ce qu’un mot,
tout aurait pu changer, pour lui… et pour moi.
Je lui aurais donné un peu de joie,
lui, peut-être, m’aurait partagé son fardeau.

Seigneur, ma ville et ses rues sont remplies de gens seuls
qui attendent un peu de chaleur.
Je te demande d’ouvrir la barrière de mon cœur
pour en faire un lieu de rencontre,
un lieu de douceur !

Marie Dominique, équipe Réseau Mondial de prière du pape-France