Intentions de prière du Pape - décembre 2015

Publié le par Jardinier de Dieu

Prière universelle pour un dimanche

Ces deux intentions, précédées d’un préambule, sont lues en complément de la prière universelle préparée par l’équipe liturgique. Elles peuvent être introduites ainsi :

« En communion avec les chrétiens rassemblée de par le monde dans la prière pour les intentions que confie le Pape à l’Église ce mois-ci… »

Intention de prière missionnaire

1 – Prions pour que nous expérimentions tous la miséricorde de Dieu, qui ne se lasse jamais de pardonner. En ce mois qui ouvre l’année de la Miséricorde, écoutons le prophète Isaïe qui nous dit : « Si vos péchés sont comme l’écarlate, ils deviendront blancs comme la neige » Is 1, 18. Aujourd’hui encore, cette parole est pour chacun de nous. A Dieu, notre Père tendre et plein d’amour, demandons la grâce de désirer sa miséricorde et son pardon, Lui qui ne cesse de nous chercher et de nous attendre.

Intention de prière universelle

2 – Prions pour que les familles, surtout celles qui souffrent, trouvent dans la naissance de Jésus un signe d’espérance. La fête de Noël est la fête de famille par excellence, celle qui met la joie au cœur de chacun. Prions pour que la naissance de Jésus, qui apporte avec lui toute la fraîcheur et la nouveauté du monde, soit pour chaque famille, et tout particulièrement celles qui souffrent, un signe capable d’ouvrir les cœurs à l’espérance et à la tendresse.

MÉDITATION

Dans sa Bulle d’indiction du Jubilé de la Miséricorde, le Pape François nous invite à contempler le visage de la miséricorde, c’est-à-dire celui de Jésus-Christ.

9 – Dans les paraboles de la miséricorde, Jésus révèle la nature de Dieu comme celle d’un Père qui ne s’avoue jamais vaincu jusqu’à ce qu’il ait absous le péché et vaincu le refus, par la compassion et la miséricorde. Nous connaissons ces paraboles, trois en particulier : celle de la brebis égarée, celle de la pièce de monnaie, et celle du père et de ses deux fils (Lc 15, 1-32). Dans ces paraboles, Dieu est toujours présenté comme rempli de joie, surtout quand il pardonne. Nous y trouvons le noyau de l’évangile et de notre foi, car la miséricorde y est présentée comme la force victorieuse de tout, qui remplit le cœur d’amour, et qui console en pardonnant.

Marie Dominique, équipe AP

Prier au coeur du monde