Jn 14, 27-31a. Marcher avec Lui en nos jours

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Mardi (5e semaine de Pâques)

Jn 14, 27-31a En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix ; ce n’est pas à la manière du monde que je vous la donne. Que votre cœur ne soit pas bouleversé ni effrayé.
Vous avez entendu ce que je vous ai dit : Je m’en vais, et je reviens vers vous. Si vous m’aimiez, vous seriez dans la joie puisque je pars vers le Père, car le Père est plus grand que moi.
Je vous ai dit ces choses maintenant, avant qu’elles n’arrivent ; ainsi, lorsqu’elles arriveront, vous croirez.
Désormais, je ne parlerai plus beaucoup avec vous, car il vient, le prince du monde. Certes, sur moi il n’a aucune prise,
mais il faut que le monde sache que j’aime le Père, et que je fais comme le Père me l’a commandé. »
***
« Ma paix que je vous donne » la paix est ce don qui nous donne de pouvoir recevoir tous les autres dons. Elle nous donne de nous ouvrir, de pouvoir échanger, communiquer. La paix du Seigneur est de ce type bien plus que n’importe quelle autre paix, qui souvent l’est sous la forme d’une menace, d’une tension et impose certaines conditions. La Paix, le premier mot du Ressuscité, donne de pouvoir d’abord se recevoir soi-même, recevoir son histoire pour être de nouveau unifié et capable d’avancer vers l’avenir … D’elle peut se tisser une humanité réconciliée, capable d’inventer son avenir, de réaliser sa promesse…
 
« Je m'en vais, et je reviens vers vous » Le Seigneur veut notre pleine croissance. Il nous donne une simple orientation par son propre chemin. Il nous en donne à en percevoir le terme : la vie avec le Père, la vie véritable, la vie en plénitude. Et tout aussitôt il se revêt du vêtement de service pour nous aider à cheminer à partir de là où nous nous trouvons. Il est avec côte à côte, toujours disponible, aidant, réconfortant, consolant, imprimant à notre vie une attitude profonde de simplicité, de disponibilité. Son esprit passe en nous…
 
« Lorsqu'elles arriveront, vous croirez ». Peu à peu, en notre quotidien, nous découvrons les marques de la présence agissante du Seigneur. Dans l’écoute attentive de notre cœur, nous percevons sa présence en toute chose… Et alors, peu à peu, tout devient lieu de la quête, de l’échange, de la rencontre avec Lui. Peu à peu, notre vie devient dialogue avec Lui, marche en commun, existence amoureuse, peu à peu nous devenons, attente, espérance, contemplation, action de grâce… Le manque que nous avons de Lui nous attire, nous ouvre à Lui, à son projet. Nous brulons du désir de le faire connaître, de le transmettre… Oui Seigneur Jésus reviens, nous t’attendons…
 
« Je m'en vais, et je reviens vers vous »
 
Le chemin la visée, l’accompagnement
 
Le travail de la foi…
 
« Lorsqu'elles arriveront, vous croirez 
 
Oui à la situation…
« Ma paix que je vous donne »
 
La base de notre être pour devenir…
Je suis situé sur un axe, celui de l’être alors je puis grandir dans les événements, les situations par le travail de la foi…

 

père Jean-Luc Fabre

 

image  http://assjbedard.files.wordpress.com/2012/08/marcher-ensemble_2716322.jpg

Jn 14, 27-31a. Marcher avec Lui en nos jours