Savoir Celui en qui j’ai mis ma confiance !

Publié le par Jardinier de Dieu

Chers amis, chaque jour, jusqu’au 25 mars, fête de l’annonciation, nous vous proposerons de vous laisser toucher par tel ou tel aspect de la lettre apostolique du Pape François qu’il a adressé à tous les consacrés à l’occasion de l’Année de la Vie consacrée. Vous découvrirez peu à peu comment cette adresse est pour chacun de nous… A chaque fois, un titre, un extrait, un bref commentaire, une photo…

Le jardinier de Dieu

Voici le 2e passage du n°3 /1er chapitre de cette lettre :

L’espérance dont nous parlons ne se fonde pas sur des chiffres ni sur des œuvres, mais sur Celui en qui nous avons mis notre confiance (cf. 2 Tm 1, 12), et pour lequel « rien n’est impossible » (Lc 1, 37). Là est l’espérance qui ne déçoit pas et qui permettra à la vie consacrée de continuer à écrire une grande histoire dans l’avenir, vers lequel nous devons tenir notre regard tourné, conscients que c’est vers lui que nous pousse l’Esprit Saint pour continuer à faire avec nous de grandes choses.

La confiance non en soi, non dans les moyens mais dans la personne, dans la relation. Et de la relation le Seigneur est capable de faire surgir toute chose nouvelle. C’est lui qui a rassasiée la foule avec quelques pains et deux poissons. Alors, dans des vies finissantes, y croire encore savoir que l’arbre desséché peut soudain laisser émerger une nouvelle pousse, découvrir que nous vivons de l’espérance.

[Source de l'image : http://www.brain-magazine.fr/images/stories/INTERVIEW/JULIAN_CASABLANCAS/JC.jpg]

Précédent                                                                Suivant  (à partir de minuit,  il y aura un texte)

Publié dans Pape