Lc 17, 5-10 Augmente en nous la foi ! - 02 octobre 2016

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Lc 17, 5-10  En ce temps-là, les Apôtres dirent au Seigneur : « Augmente en nous la foi ! » Le Seigneur répondit : « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : ‘Déracine-toi et va te planter dans la mer’, et il vous aurait obéi. Lequel d’entre vous, quand son serviteur aura labouré ou gardé les bêtes, lui dira à son retour des champs : ‘Viens vite prendre place à table’ ? Ne lui dira-t-il pas plutôt : ‘Prépare-moi à dîner, mets-toi en tenue pour me servir, le temps que je mange et boive. Ensuite tu mangeras et boiras à ton tour’ ? Va-t-il être reconnaissant envers ce serviteur d’avoir exécuté ses ordres ? De même vous aussi, quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné, dites : ‘Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir’ »


OU

Ce dimanche est marqué, pour moi, par trois évènements l’ouverture de la 36ième congrégation générale de la Compagnie de Jésus qui va élire le nouveau préposé général qui succédera au P. Adolfo Nicolas, par la première Assemblée générale des Editions de Vie Chrétienne où les nouveaux membres de cette association, pour l’immense majorité membres de la Communauté de Vie Chrétienne, se retrouveront pour une journée entière, aussi bien ceux impliqués dans la production des livres et de la revue, que ceux œuvrant dans leur Communauté régionale et leur territoire à la diffusion des livres. Il y a enfin la messe de rentrée de la Communauté régionale d’Yvelines sud qui va élire auparavant une nouvelle équipe service, après un cheminement d’un an où cette Communauté Régionale s’est gouvernée par le collège des responsables de Communautés locales. A chaque fois, un collectif se rassemble pour son avenir : élire ses autorités et discerner une orientation…

A travers ces trois événements, sans lien direct entre eux, et bien d’autres pourraient être évoqués par chacun de nous, nous pouvons réaliser que le possible naît, s’engendre de la rencontre et de l’assentiment commun. Un possible surgit lorsque des libertés s’unissent… et cela nous donne peut-être de mieux entendre la parole de Dieu et notamment lorsque les apôtres s’adressent au Seigneur, tous ensemble.

« Augmente en nous la foi ! » Cette demande n’est pas formulée par un individu, mais par le groupe des disciples qui demande, en tant que groupe, l’augmentation de sa foi, avec le sentiment qu’il est convoqué à une croissance. Il y a un « nous » qui existe et veut grandir… Dès lors, la réponse de Jésus peut s’entendre, « Si vous aviez de la foi, gros comme une graine de moutarde, vous auriez dit à l’arbre que voici : ‘Déracine-toi et va te planter dans la mer’, et il vous aurait obéi. » Oui, un groupe qui a la foi peut planter des arbres au milieu de la mer, un collectif peut faire de grandes, de très grandes choses. Chaque matin, en bus, je traverse la Seine et je vois le Panthéon, Notre Dame, le Muséum d’histoires naturelles et bien d’autres monuments de Paris, édifiés tout au long de son histoire, réalisation qui dépasse n’importe quelle liberté individuelle. Il y a un potentiel phénoménal dans l’humanité, dans un collectif qui s’entend, qui est uni… Recevons pour chacun de nous cette bénédiction, de faire partie d’un groupe qui peut réaliser de grandes choses s’il cherche une vraie unité, s’il se laisse déplacer par la force de l’Esprit de paix, d’écoute, de service. S’il prend le temps de contempler sa situation et les êtres, s’il prend le temps de formuler ses enjeux, de sentir à travers eux par où passe le plus de vie pour lui et pour tous les autres, s’il prend le temps ensuite de marcher en ce sens, de poser patiemment les pierres du chemin… Oui Seigneur augmente dans le collectif dont je fais partie, dans la communauté à laquelle j’appartiens la foi, la foi en toi, la foi en l’autre, la foi en moi, donne nous de contribuer à bâtir ton Royaume de Paix… Seigneur je t’apporte pour le bien de ce groupe, mon petit poisson, mon morceau de pain… Oui Seigneur bénis la Congrégation Générale de la Compagnie de Jésus, bénis l’Assemblée Générale des Editions de Vie Chrétienne, bénis l’Assemblée de la Communauté régionale d’Yvelines Sud…

Je pense que c’est dans cette perspective que nous pouvons entendre la deuxième recommandation que nous fait aujourd’hui le Seigneur : « quand vous aurez exécuté tout ce qui vous a été ordonné, dites : ‘Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir’ ». Peu à peu, en cheminant sur mon chemin d’homme, avec des compagnons, je réalise que je n’existe pas en dehors d’un collectif en devenir, d’une humanité en marche vers son unité, en relation avec le Dieu de la Vie qui vit en son sein d’une unité sainte… En cette Trinité, tous sont en tous. En elle, l’autre est celui à qui l’un donne tout et de qui il reçoit tout… Nous allons tous et ensemble vers les personnes de la Trinité. Nous leur devenons, sans cesse plus proches, sans cesse plus semblables. Dès lors nous devenons à la fois : roi et serviteur. Et ainsi, nul ne quitte son tablier de service et chacun est aussi, par l’autre servi, comme un roi. Nous entrons dans la vie véritable qui est la vie de tous, en tous… Il n’y a plus de retour sur soi, mais un éternel don de soi, une éternelle réception de l’autre… Sur ce chemin le Seigneur Jésus nous dit la parole de vie qu’il a lui-même été ‘Nous sommes de simples serviteurs : nous n’avons fait que notre devoir’. Soyons simplement et radieusement heureux de servir et d’aimer en tout… Prends, et Seigneur Reçois…

Père Jean-Luc Fabre – Jardinier de Dieu

[image http://i86.servimg.com/u/f86/18/87/16/93/donner10.jpg ]