Mc 3.7-11 Les esprits impurs criaient : "Toi, tu es le Fils de Dieu !"

Publié le par Père Olivier de Framond

Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 3,7-11.
En ce temps-là, Jésus se retira avec ses disciples près de la mer, et une grande multitude de gens, venus de la Galilée, le suivirent.
De Judée, de Jérusalem, d’Idumée, de Transjordanie, et de la région de Tyr et de Sidon vinrent aussi à lui une multitude de gens qui avaient entendu parler de ce qu’il faisait.
Il dit à ses disciples de tenir une barque à sa disposition pour que la foule ne l’écrase pas.
Car il avait fait beaucoup de guérisons, si bien que tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher.
Et lorsque les esprits impurs le voyaient, ils se jetaient à ses pieds et criaient : « Toi, tu es le Fils de Dieu ! »

***

Au début nous voyions Jésus passer, voir, appeler, toucher, guérir, chasser les esprits impurs … Maintenant il est le lépreux qui se retire pour souffler et respirer. Et tous viennent à lui. Comme nous avec nos agendas : encore un rendez-vous, oh non, et encore un, non, stoooop ! Seule solution : barrer un jour sur l’agenda et dire non. Jésus, lui, n’a même pas cette possibilité…

Le Seigneur, c’est ce Dieu toujours trop absent et en même temps qu’on n'arrête pas de déranger ! … Et le Jaloux ne supporte pas qu’il agisse et pas lui. L’esprit impur, qui en est, ne peut l’accueillir, ni l’écouter ni le voir. Il n’est qu’à baver d’envie « toi tu es le Fils de Dieu ». Jésus le fait taire. A la Passion, les esprits impurs seront là, qui masqueront Dieu. « Si tu es Fils de Dieu, sauve-toi toi-même ». Mais là c’est lui, le Christ, qui se taira. Pour que l’Homme entende et voit.

Père Olivier de Framond

Publié dans 2016 framond