Un jour, pouvoir demeurer dans la foi sans signe qui soutienne... - 18e dimanche du temps ordinaire

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Un jour, entrer dans la confiance au-delà de nos larmes.

Le pain, notre nourriture, devient nous, « man ist was man isst » dit la sagesse allemande, [nous sommes ce que nous mangeons]… Jésus nous apprend à vivre dans la pleine pauvreté, en se recevant du Père, à entrer dans la foi filiale. Le Seigneur nous le dit en ce jour : « Travaillez non pas pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure »

Le psaume nous rappelle la longue histoire du salut qui, en creux, signe l’attente de Celui qui nous inscrit dans la profondeur de la foi… « Chacun se nourrit du pain des Forts »

Paul nous redit ce qu’est le vrai chemin du Chrétien qui ne se laisse pas conduire par le « néant de la pensée »…

Dieu nous crée et ne cesse de restaurer sa création, comme nous le rappelle la prière d'ouverture.

Alors notre prière pour nos frères, nos sœurs devient plus humble, plus profonde aussi… elle part de l’essentiel qui vit en nous… la foi fraternelle envers tous en Lui…

Ce dimanche, clôture du congrès de la Communauté de Vie Chrétienne en France, merci de prier pour nous chers internautes.

P. Jean-Luc Fabre

[source photo http://fr.cdn.v5.futura-sciences.com/builds/images/thumbs/1/10dc47d4df_enfant-pleure_crimfants_wiki_cc-by-sa-20.jpg]

Publié dans newsletter