Prières entre Noël et Nouvel An - Belle octave de Noël !

Publié le par Jardinier de Dieu

Bonjour,
Veuillez prier avec nous durant cette semaine entre Noël et Nouvel An :
26 décembre : fête de Saint Etienne, premier martyr, premier à suivre Jésus dans sa Pâque. Jésus, toi qui es venu petit enfant, non pour nous offrir une religion « rose layette » mais pour affronter avec nous le mal, oserai-je te suivre ?
 
27 décembre : fête de Saint Jean, apôtre et évangéliste. Je peux regarder les verbes des trois premières phrases du récit : se hâter, découvrir, voir, raconter, entendre, s’étonner... C’est ce qui s’est passé pour les bergers et les passants, mais c’est aussi nous qui sommes  invités  aujourd’hui  à  user  de  nos sens, de nos paroles, de nos jambes pour rencontrer l’enfant. Saint Jean sue nous fêtons aujourd’hui a pu, comme les bergers, entendre, voir, contempler, toucher le Verbe de vie. A nous qui n’avons pas  fait  directement  cette  expérience,  il  nous  l’a  annoncé,  raconté  pour  que  nous soyons en communion avec Lui. Seigneur,  apprends-moi  à  me  laisser  faire  par les verbes qui te révèlent, toi qui es le  Verbe.  Donne-moi  de  t’écouter  et  de m’étonner en te cherchant.
 
28 décembre : fête des Saint Innocents. Aujourd’hui,  avec  le  souvenir  des  saints  innocents,  c’est  la  fragilité  des  tout-petits  dont  nous  nous  souvenons.  Naître,  c’est aussi venir dans un monde où nous sommes  fragiles  et  vulnérables.  Est-ce  que je l’accepte ? Est-ce que ma fragilité peut aussi être une bonne nouvelle pour moi, pour les autres, pour le monde ? Seigneur, apprends-moi à ne pas me laisser fasciner  par  les  discours  qui  prétendent  me faire passer devant, me faire devenir plus fort, plus riche ou plus puissant que les  autres,  sans  pour  autant  renoncer  à  vouloir changer le monde... Apprends-moi à faire attention à ceux qui sont fragiles et à ce qui est fragile en moi.
29 décembre : 5e jour dans l'Octave de Noël. Au  cœur  de  cet  évangile,  il  y  a  cette  phrase  qui  interpelle  facilement  :  «  Marie, cependant, retenait tous ces événements  et  les  méditait  dans  son  cœur.  »  Nous  pouvons  la  lire  comme  une  preuve  de plus de la sainteté de Marie, mais c’est  aussi (et surtout) une attitude simple que nous  oublions  si  facilement  :  relire  ma  vie,  regarder  les  évènements,  m’y  arrêter,  les  ruminer,  et  y  chercher  patiemment la trace de Dieu... Alors, je fais cet exercice : qu’est-ce que je retiens de ma journée d’hier, de ma semaine ? Seigneur,  fais-moi regarder ma vie avec tes yeux
 
30 décembre : fête de la Sainte Famille. C’est  encore  une  fête  pour  l’Église  aujourd’hui   :   la   Sainte   Famille.   Joseph Marie et Jésus sont là présents à ceux qui passent. Aujourd’hui, je regarde Joseph. Il est mentionné un peu vite. On ne nous  dit rien de sa manière de vivre ces évènements. Comment est-ce que je l’imagine ?  Quel père de famille est-il ? Seigneur, fais de Joseph une inspiration pour moi.
 
31 décembre : 7ème jour dans l'octave de Noël ; St Sylvestre.  Je regarde  les  bergers  repartir : ils  glorifient Dieu. Ils ont vu et entendu des choses extraordinaires. Cela a changé  leur  vie.  Ils  s’en  souviendront : c’est  peut-être le plus grand événement de leur vie. Ils le raconteront à leurs enfants, à leurs petits-enfants... Et pourtant, il faut savoir partir, retourner au travail. Donne-moi Seigneur la sagesse pour savoir tout à la fois, voir l’extraordinaire, te glorifier changer  ma  vie  et  continuer  tranquillement  ce  qui  doit  l’être.  Au  moment  de passer d’une année à l’autre, je peux remercier le Seigneur pour les 12 mois passés avec lui, et lui confier 12 mois à venir.
Belle octave de Noël !
Merci au Vers Dimanche pour ces textes en italique.

Publié dans Catéchisme, Prières