Prière d’ouverture de la fête de Saint François Xavier : conforte en nous l’Esprit d’ouverture.

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Tu as voulu, Seigneur, que la prédication de saint François Xavier appelle à toi de nombreux peuples d'Orient ; accorde à tous les baptisés le même zèle pour la foi et fais que ton Église se réjouisse d'avoir, partout dans le monde, de nouveaux enfants.


Le Seigneur tient en ses mains le devenir de l’homme, le devenir des hommes, le devenir de l’humanité. « Depuis le temps du sang versé nous savons que tout est grâce ». Nombreux ont été durant les siècles les ’hommes, les femmes, ouverts à Dieu dont les gestes, les paroles ont permis que son Nom soit connu, respecté, aimé, servi… Ainsi François-Xavier qui restera connu par ses passages fulgurants en Inde, à Ceylan, son séjour au Japon et sa mort aux portes de la Chine. Dans cet immense périple, il donnera à bien des personnes, à des sociétés, à des cultures de s’ouvrir au mystère du Dieu incarné… par la grâce de sa simple parole, par ses attitudes. Un appel qui retransmet celui que Toi, dieu Notre Père, tu adresses à chacun de tes enfants en sa situation…

Alors à la suite de ses grands et nombreux exemples donnés par tes envoyés, et notamment de celui qui est avec Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus et de la Sainte Face le patron des Missions, il est normal que nous t’adressions pour chacun de nous cette demande : avoir cette même attitude pour  prendre la parole là où nous sommes pour que la Bonne nouvelle soit entendue, qu’elle résonne dans le cœur des hommes, des femmes que nous connaissons, que nous côtoyons, avec lesquels nous partageons le quotidien. La Mission aujourd’hui est quotidienne, livrée à chacun  dans ce système d’organisation sociale qui livre chacun à une plus grande liberté de choix, une plus grande autonomie, un plus grand isolement aussi..

Il nous faut ainsi reconnaître que dans cette vie laissée d’une manière importante à la libre appréciation de chacun, bien des choses ne vont plus de soi, chaque pas doit être voulu pour lui-même. Il est loin le temps où une personne, si elle était le roi, en se convertissant, entrainait la conversion de son Royaume. Aussi nous trouvons du réconfort dans la deuxième partie de la demande : que nous puissions en Eglise, c’est-à-dire rassemblés, nous réjouir de l’accroissement du nombre des croyants, ces nouveaux enfants du Père, ces nouveaux frères et sœurs. Oui prendre le temps de se réjouir de la croissance, la célébrer à plusieurs donne aussi à l’Eglise de grandir, à chacun de recevoir confirmation du sens de sa propre existence, du sens de ses propres actions… d’être conforté par la reconnaissance que Tu agis bien avec nous, que se tisse ce qui sera la base du Royaume qui s’esquisse en nos jours…

 

Tu as voulu, Seigneur, que la prédication de saint François Xavier appelle à toi de nombreux peuples d'Orient ; accorde à tous les baptisés le même zèle pour la foi et fais que ton Église se réjouisse d'avoir, partout dans le monde, de nouveaux enfants.

Père Jean-Luc Fabre

Photo1 http://www.point-fort.com/images/id%C3%A9e%20force/enthousiasme%20enfant.jpg

Photo 2 http://vppyr.free.fr/images/saints/13-st-francoisxavier/st13_08_vie_st_francois_xavier.jpg

Publié dans oraison, Saints