Les Prières d’ouverture des grands temps liturgiques - Semaine Sainte

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

La prière d’ouverture Dans la tradition ignatienne, la demande de grâce est fondamentale, elle est ce qui mobilise la personne, lui donne aussi d’avancer dans l’échange de parole avec son Seigneur. Elle n’est pas sans relation avec la collecte ou prière d’ouverture, la première oraison de la messe. Cette prière d’ouverture est toujours constituée de deux parties, une première qui atteste de la foi de l’Eglise en une dimension ou l’autre du mystère qui s’est exprimé : le mystère de Dieu, de l’Eglise, de la bonne nouvelle. La deuxième partie contient la demande proprement dite. En prenant appui sur la première affirmation de la foi, nous demandons pour le peuple chrétien un surcroît de foi, de charité, d’espérance. Normalement cette prière commence par un temps de silence durant lequel chaque personne participant à la célébration eucharistique peut présenter au Seigneur sa demande spécifique. Le Président prenant ensuite la parole à haute voix réalise ainsi la « collecte de l’assemblée » qui, ainsi rassemblée, peut s’ouvrir à la liturgie de la Parole, l’écoute de la Parole de Dieu. La demande est toujours faite en Christ, puisque le Christ est le véritable acteur de la liturgie.

Père Jean-Luc Fabre

Une proposition pour la Semaine Sainte

Lundi

Dieu tout-puissant, nous t'en supplions : quand nous tombons à cause de notre faiblesse, donne-nous de reprendre vie par la passion de ton Fils bien-aimé. Lui qui règne.

Mardi

Aide-nous, Dieu éternel et tout-puissant à célébrer les mystères de la passion du Seigneur de telle sorte que nous obtenions le pardon.

Mercredi

Puisque tu as voulu, Seigneur, que ton Fils fût crucifié pour nous afin de nous arracher au pouvoir de Satan, fais que nous puissions recevoir la grâce de la résurrection.

Jeudi

Tu nous appelles Dieu notre Père à célébrer ce soir la très sainte cène où ton Fils unique avant de se livrer lui-même à la mort a voulu remettre à son Eglise le sacrifice nouveau de l’Alliance éternelle, fais que nous recevions de ce repas qui est le sacrement de son amour, la charité et la vie.

Vendredi

Seigneur, nous savons que tu aimes sans mesure toi qui n’a pas refusé ton propre Fils mais qui l’a livré pour sauver tous les hommes, aujourd’hui encore, montre nous ton amour, nous voulons suivre librement le Christ qui marche librement vers la mort. Soutiens-nous comme tu l’as soutenu et sanctifie-nous dans le mystère de sa Pâque.

Samedi

Dieu éternel et tout-puissant, dont le Fils unique est descendu aux profondeurs de la terre, d'où il est remonté glorieux : accorde à tes fidèles, ensevelis avec lui dans le baptême, d'accéder par sa résurrection à la vie éternelle. Lui qui règne.

photo http://leblogdumesnil.e.l.f.unblog.fr/files/2010/03/dsc06071copie.jpg