Parents, jardiniers de l’Évangile

Publié le par P. Xavier Jahan

Ce 25 novembre, le Pape François a donné un discours puissant à toute la Communauté Européenne, en visitant ses instances à Strasbourg, discours dans lequel il rappelle des éléments forts :

- « l’éducation, à partir de la famille cellule fondamentale et élément précieux de toute société » ;
– la famille qui « porte avec elle les éléments fondamentaux pour donner espérance à l’avenir ».

Cela rejoint l’appel qu’il nous a confié pour notre prière missionnaire de ce mois:
« Pour que les parents soient d’authentiques évangélisateurs, transmettant à leurs enfants le don précieux de la foi ».

Même si nous savons que la foi est un don de Dieu, le rôle des parents a une importance considérable, entre autres choses, pour le climat d’imprégnation qu’ils peuvent susciter. Pourtant la transmission de la foi reste une énigme. Nous connaissons tous nombre de situations où des parents ont tout fait pour transmettre la foi à leurs enfants, alors que le résultat semble contredire tous leurs efforts. Jésus lui-même, puis Saint Paul nous ont avertis que, autre est celui qui sème et autre celui qui récolte (Jean 4, 37 et 1Co 3, 6). Cette mission d’évangélisation fondamentale est essentielle même si elle peut passer par l’épreuve.

Les parents ont donc véritablement besoin du soutien de la prière de tout le peuple de Dieu. Nous n’aurons pas trop d’un mois entier pour cela. Ce mois de décembre nous conduit au cœur de la fête de la Sainte Famille. Cette famille est celle au sein de laquelle l’Enfant Jésus a été éduqué, en son temps, à la foi juive par ses parents, en les suivant à la synagogue et au Temple de Jérusalem.

C’est donc pour nourrir votre prière missionnaire tout au long de ce mois que vous pouvez dès à présent découvrir les nouveaux articles réalisés par notre équipe du site www.prieraucoeurdumonde.fr. Ces articles ont pour finalité d’ouvrir notre conscience à ce défi et de donner des éléments qui peuvent aider à tenir dans la prière.

Qu’est-ce à dire : ‟ tenir” ? Cela veut dire que notre prière ne doit pas être une simple « prière de gentillesse » que l’on oublie aussitôt dite (cf. les propos du pape François sur la prière le 20 mai 2013), ni non plus une prière de rabâchage (cf. ce que dit Jésus en Matthieu 6, 7), mais notre prière doit être un dialogue, une offrande quotidienne, de même nature que le dialogue permanent de Jésus vers son Père. Autrement dit, il s’agit de pouvoir s’entretenir avec Dieu, comme on le ferait avec un collaborateur, un partenaire dans une mission commune ; sans radoter mais en développant des arguments, des exemples. Tout cela dans un dialogue confiant.

Aussi nos articles, qui prennent des angles différents (témoignages écrits ou par vidéo, éclairages venant d’autres pays, éclairage biblique ou de la Tradition de l’Eglise ,  initiatives recensées ici et là, etc.), sont là pour aider chacun à nourrir son dialogue personnel avec le Seigneur, dans une confiance dans l’action du Seigneur telle que nous n’ayons pas besoin d’avoir des « preuves » que nos demandes seront exaucées … Comme Jésus avant de demander à Lazare de sortir du tombeau : « Père je te rends grâce de ce que tu m’as exaucé » (Jean 11, 41)
Alors bonne découverte de ce nouveau défi et bonne prière missionnaire !

Bonne route vers Noël à chacun, à chacune de vos familles et que l’avènement du Sauveur comble nos cœurs de paix et d’espérance !

P Xavier Jahan sj

http://www.prieraucoeurdumonde.net/2014/12/parents-jardiniers-de-levangile/

image http://i2.wp.com/www.prieraucoeurdumonde.net/wp-content/uploads/2014/11/DESSIN-Anne-Fioc.jpg