Les paroles des grands-parents ont quelque chose de particulier pour les jeunes.

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Nous pouvons remercier le Seigneur pour les bienfaits reçus et remplir le vide de l’ingratitude qui l’entoure. Nous pouvons intercéder pour les attentes des nouvelles générations et donner une dignité à la mémoire et aux sacrifices de celles du passé. Nous pouvons rappeler aux jeunes ambitieux qu’une vie sans amour est une vie aride. Nous pouvons dire aux jeunes qui ont peur que l’angoisse de l’avenir peut être surmontée. Nous pouvons enseigner aux jeunes trop amoureux d’eux-mêmes qu’il y a plus de joie à donner qu’à recevoir. Les grands-pères et les grands-mères forment le « choeur » permanent d’un grand sanctuaire spirituel où la prière de supplication et le chant de louange soutiennent la communauté qui travaille et qui lutte dans le champ de la vie.

La prière, enfin, purifie sans cesse le cœur. La louange et la supplication adressées à Dieu empêchent le durcissement du cœur dans le ressentiment et dans l’égoïsme. Comme c’est triste, le cynisme d’une personne âgée qui a perdu le sens de son témoignage, qui méprise les jeunes et ne communique pas une sagesse de vie ! En revanche, comme c’est beau, l’encouragement que la personne âgée transmet au jeune à la recherche du sens de la foi et de la vie ! C’est vraiment la mission des grands-parents, la vocation des personnes âgées. Les paroles des grands-parents ont quelque chose de particulier pour les jeunes. Et ils le savent, eux. Les paroles que ma grand-mère m’a laissées par écrit le jour de mon ordination sacerdotale, je les ai encore avec moi, toujours dans mon bréviaire et je les lis souvent, et cela me fait du bien.

Comme je voudrais une Église qui défie la culture du rebut par la joie débordante d’une nouvelle étreinte entre les jeunes et les personnes âgées ! Et c’est ce que je demande aujourd’hui au Seigneur, cette étreinte !

François "La vieillesse est une vocation", la mission des personnes âgées, 11 mars 2015 Constance Roques © Traduction Zenit

Dans la fin de sa catéchèse, le Pape François nous encourage à percevoir quelles paroles de témoignage peuvent être portées envers les plus jeunes, à découvrir également la profondeur de la prière, les différentes dimensions dont elle est porteuse. Prenons le temps de recevoir ces différentes dimensions,  ouvrons nous à elles… Laissons à travers nous passer ce fluide de l’amour de Dieu envers chacune de ses créatures. Laissons se constituer ce peuple uni par la louange dans une ovation qui naît dans le cœur de chacun…

Père Jean-Luc Fabre
photo http://bien-vivre-chez-soi.com/wp-content/uploads/2013/10/17-1050x700.jpg

Publié dans Pape, vieillesse