29 juin, Saint Pierre et saint Paul, Apôtres

Publié le par Père Olivier de Framond

Actes des Apôtres 12,1-11., Psaume 34(33),2-3.4-5.6-7.8-9., 2Tim 4,6-8.16b.17-18., Matthieu 16,13-19.

**********

Les 2 colonnes de l’Eglise sont un renégat et un persécuteur… que le Seigneur a retournés. Nous les retrouvons, l’un en prison, l’autre en prison, à la fin de sa course. Avec Pierre nous avons le monde qui croit tout conduire, et un ange vient murmurer que c’est peut-être un Autre qui conduit notre monde, et nul ne sait comment. Dieu délivre Saint Pierre aux liens, à qui le Seigneur a donné le pouvoir de lier et de délier. Son heure n’est pas encore venue, tandis que celle de Paul s’en approche. L’apôtre conduit sa vie selon l’Esprit depuis qu’il s’est laissé conduire à Ananie. Son seul travail, et le nôtre : désirer avec amour la manifestation glorieuse du Seigneur, en toutes choses ! La paix véritable survient quand un Autre conduit nos pas et que nous l’accueillons, nous le choisissons, avec Lui, jusqu’à ce que vive en nous l’Evangile du Christ pour ses frères.

Qu’est-ce qui guide mes pas, mes énergies ? Qu’est-ce qui me mène vers les eaux tranquilles ? Je devrais le demander à Paul plus souvent ! Et à Pierre. Il a reconnu le nom de Jésus : tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. Et celui-ci a reconnu le nom de Simon : tu es Pierre. L’Eglise naît dans cet échange de noms ! Alors il lui est donné de conduire vers le Père, berger caché du monde.

Père Olivier de Framond, image http://idata.over-blog.com/0/21/41/34/2008/pauletpierre.jpg

Publié dans 2016 framond