Prière d’ouverture du dimanche 14 août 2016, 20e dimanche du temps ordinaire

Publié le par père Jean-Luc Fabre

L’héritage promis qui surpasse tout désir.

 

Pour ceux qui t'aiment Seigneur tu as préparé des biens que l'oeil ne peut voir : répands en nos cours la ferveur de ta charité, afin que t'aimant en toute chose et par-dessus tout, nous obtenions de toi l'héritage promis qui surpasse tout désir. 

 

 350px-Disputa del Sacramento 28Rafael 29

Comprendre notre vie, le pouvons-nous vraiment ?
Nous sommes créatures,
toujours radicalement dépassés,
prévenus par Toi.
A travers ce que nous vivons,
ce que nous faisons,
une autre réalité se dessine,
celle de la relation entre Toi, le Seigneur, et nous.
A travers notre existence,
à travers ce qui nous arrive,
nous apprenons à aimer au-delà de nos actions.
C’est le mystère de la vie qui nous façonne
bien au-delà de ce que nous pouvons réaliser.
Nous nous ouvrons à cette réalité mystérieuse,  
nous nous ouvrons à cette alchimie,
à cette transformation de nous-mêmes,
nous entrons dans une confiance profonde envers toi.
C’est un chemin qui nous amène au-delà
de tout ce que nous pouvons réaliser, concevoir…
nos désirs sont surpassés, nos yeux également…
Nous te faisons confiance,
nous nous mettons à la suite du Christ
Ton Fils, Notre Seigneur.
Ce chemin nous le prenons sur Ta Parole,
comme jadis Pierre,
ton premier disciple,
a jeté les filets, sur Ta Parole,
nous nous fions à ta Parole reçue…
Ton Fils est pour nous chemin, vérité et vie…
Cette foi devient signe
d’un amour agissant en nous,
pour Toi, au-delà de tout… 

  père Jean-Luc Fabre

http://francoisassise.homestead.com/350px-Disputa_del_Sacramento__28Rafael_29.jpg  

Publié dans oraison