Prière d’ouverture du 2e dimanche de Pâques

Publié le par père Jean-Luc Fabre

Dimanche de la Divine miséricorde

Dieu de miséricorde infinie, tu ranimes la foi de ton peuple par les célébrations pascales ; augmente en nous ta grâce pour que nous comprenions toujours mieux quel baptême nous a purifiés, quel Esprit nous a fait renaître, et quel sang nous a rachetés.

juan-asensio.JPG

Crédits photographiques : Juan Asensio.

La liturgie a un effet réel sur le peuple de Dieu, l’Esprit Saint agit sur le peuple rassemblé. Il n’est que de voir les visages des personnes participant aux cérémonies du Jeudi Saint, du Vendredi Saint et de la Vigile Pascale. Le cheminement se lit sur les visages. Les célébrations nous marquent bien au-delà de la qualité des célébrants, l’Esprit travaille le corps de l’Eglise du Christ ne l’oublions pas.

Mais le projet de Dieu est bien d’aider chacun de nous et nous tous ensemble à avancer sur le chemin de la foi, d’augmenter la capacité pour nous de pouvoir aimer davantage. Cela passe par le fait de comprendre davantage. L’intelligence est ce qui nous permet d’établir des liens. L’intelligence nous conduit à établir de nouveaux liens sans cesse. Pourquoi cela ? Parce que nous devenons, par là, de plus en plus conscients et capables d’une attitude filiale de réponse. Dans Jean, Jésus dira au seuil de la Passion « je ne vous appelle plus serviteurs mais amis »… C’est bien cela dont il s’agit au cours du temps pascal. Recevoir la Résurrection et la laisser travailler en nous, en allant du cœur à la volonté en passant par l’intelligence pour comprendre le chemin du Seigneur Jésus… C’est le beau chemin auquel nous appelle notre Eglise. Entreprenons-le !

La compréhension doit porter sur le cœur de notre foi, sur ce que le Christ a vécu dans sa Passion, sur les divers éléments qui éclairent son chemin. Comprendre ainsi le chemin du Christ éclaire le nôtre, nous donne l’intelligence pour lire, interpréter l’action de l’Esprit qui nous parle en nos vies. L’intelligence, que nous recevons, est un don du Seigneur. Il apparaît à ses disciples pour leur expliquer dans les Evangiles. Il en est de même au cours de l’histoire de l’Eglise. Cette intelligence d’ailleurs épouse l’esprit de personnes non encore chrétiennes…

Ouvrons notre cœur, notre intelligence, notre volonté à l’action bénéfique de l’Esprit. Ensemble nous pouvons redemander encore et encore à Notre Dieu et Père… C’est ainsi que nous deviendrons davantage les hérauts de la bonne nouvelle. Oui Père…

Dieu de miséricorde infinie, tu ranimes la foi de ton peuple par les célébrations pascales ; augmente en nous ta grâce pour que nous comprenions toujours mieux quel baptême nous a purifiés, quel Esprit nous a fait renaître, et quel sang nous a rachetés.

père Jean-Luc Fabre,
image http://www.juanasensio.com/media/01/02/1170822053.JPG

Publié dans oraison