Prière proposée pour novembre - Les vocations

Publié le par Jardinier de Dieu

Le témoignage chrétien n’est pas une théorie mais un message de Salut (Pape François, radio Vatican, 19 avril 2015)

***

Nous proposons à votre prière, pour ce mois-ci, des morceaux choisis du Père de Lubac dans son livre Paradoxes (1946), autour des thèmes du témoignage et de l’adaptation à cet effet.

A tout témoignage s’applique à plein la parole de Jésus : « Cherchez d’abord le Royaume de Dieu et sa Justice, et le reste vous sera donné par surcroît. » Pensez, vivez, soyez : puis tâchez d’exprimer scrupuleusement ce que vous pensez, ce que vous vivez, ce que vous êtes… L’idée de témoignage et l’idée de vocation sont sœurs. Que chacun témoigne selon sa vocation propre... C’est le témoignage qui est efficace, et c’est la recherche de l’efficacité qui est stérile.

(Silence) Prions : Seigneur, donne-nous la grâce de penser, vivre, être, et de l’exprimer simplement selon ce que tu nous donnes, selon notre vocation. Que cette liberté intérieure à laquelle tu nous invites puisse être un signe pour d’autres afin qu'ils puissent reconnaître, à leur tour, leur vocation propre.

« Comment présenter le christianisme ? Comment l’adapter à ceux que je dois évangéliser ? » Souci légitime et nécessaire. Mais s’il se fait jour trop vite, s’il prend trop vite le pas chez l’apôtre sur le souci de sa formation personnelle et de sa propre évangélisation, il peut receler beaucoup d’orgueil naïf, même lorsque la seconde interrogation fait place à celle-ci, plus orthodoxe : « Comment m’adapter ? » La question essentielle doit être toujours : Qu’est-ce que le christianisme ? Qu’en ai-je compris ? Comment me l’exprimer à moi-même ? Comment lui ouvrir toutes les régions de mon esprit ? etc. Et à de telles questions, on n’a jamais fini de répondre. Le christianisme n’est pas un objet que nous tiendrions en main

(Silence) Prions : Seigneur, donne-nous la grâce de revenir, sans cesse, au cœur de ce qui fait de nous des chrétiens. Ainsi renouvelés dans notre vocation apostolique, puissions-nous témoigner d’une attitude d’ouverture à l’égard du mystère de Dieu qui appelle à sa suite, d'une manière qui nous échappe.

J’ai connu un homme – un prêtre – qui parlait à peu près sur le même ton dans sa  chambre, à l’église, dans une salle de conférences ; qui, devant de petites orphelines ou parmi les philosophes, s’exprimait presque dans les mêmes termes ; qui disait les mêmes choses aux incrédules de notre société moderne, aux païens venus de l’Extrême Orient et aux croyants de vieille roche. Dans ses propos, qui ne se haussaient jamais jusqu’à l’éloquence, l’appareil des preuves était toujours réduit au minimum ; la discussion en était absente ; ils étaient aussi libres devant des étrangers que dans un groupe d’amis intimes. Sa politesse, d’ailleurs exquise, ignorait les formules de complaisance. Pas d’homme, en un sens, qui fût moins « adapté ». Mais cet homme était tout à tous et de sa plénitude tous prenaient leur part.

(Silence) Prions : Seigneur, donne-nous d’être attentifs, autour de nous, à ceux qui témoignent de ton Évangile, qui l’annoncent par ce qu’ils sont, sans artifices. Que leur exemple nous renouvelle dans notre foi et notre vocation, pour t'aimer et te suivre, d’un cœur confiant.

Service Jésuites des vocations
 Merci l'auteur de cette photo

Publié dans Prières