Les Prières d’ouverture des grands temps liturgiques - Avent : Entrer, aujourd’hui, dans le mouvement de Celui qui se donne, en devenant l’un de nous…

Publié le par Père Jean-Luc Fabre


En ce jour où la violence revient sur notre pays,
que le cœur de la France, la Douce France, continue à battre généreusement,
Seigneur, notre Dieu, nous te prions ! 

Le jardinier de Dieu

Présentation des prières d’ouverture de l’Avent 2015

Présentation rédigée le samedi 14 novembre 2015 après les deuxièmes attentats de Paris, à la demande expresse d’une personne fréquentant le blog.

Le temps de l’Avent est un moment pour nous aider à recevoir la bonne nouvelle de la venue de Dieu en notre condition, pour cela l’un de la Trinité prendra visage humain, s’inscrira dans la filiation humaine, partagera jusqu’au bout notre condition humaine. Nous pouvons aller à Lui, pour le recevoir, comme l’a fait, le fait la Vierge Marie… C’est une marche en quatre étapes : Justice, cœur, joie, reconnaissance…

Et aujourd’hui, nous nous ouvrons à Lui, à sa venue, dans un pays sous la menace de la violence.

La première marche, pour chacun de nous et pour nous tous, c’est de vivre la justice entre nous, cette justice qui donne à chacun de pouvoir être reconnu, de pouvoir s’exprimer et ainsi contribuer au développement de toute l’humanité. De cet échange, la nouveauté peut être reçue. Cela demande pour chacun de faire effort, de faire preuve de courage.

Prions pour notre pays, pour nos concitoyens. Que nous sachions ne pas céder à la violence en retour, tout en sachant nous défendre, que l’esprit de justice nous garde en ces jours…

La deuxième étape, permise par cette première reconnaissance de chacun, consiste à laisser notre être s’ouvrir vraiment, le laisser recevoir ce qui se donne, c’est-à-dire laisser notre cœur recevoir ce qui se donne et pour cela calmer notre tête qui veut saisir et prendre…

Prions pour notre pays, pour nos concitoyens Que notre cœur reçoive l’autre, perçoive en lui avant tout un frère à recevoir, à aimer, à pardonner, à interpeller…

La troisième étape, c’est de réaliser que ce qui se donne, que ce qui chercher à se laisser accueillir par nous, se manifeste par la joie, que la joie conduit chacun de nous et l’humanité entière vers sa vocation, que ce chemin, déjà entrepris dans la recherche de la justice pour tous,  nous donne de voir la dimension profonde de notre être, notre cœur dans ce chemin se renouveler…

Prions pour notre pays, pour nos concitoyens Que la joie soit reçue au cœur même de nos détresses, dans la beauté des attitudes de solidarité, de générosité notamment, que la joie nous sorte de nos enfermements, qu’elle nous donne de savoir aussi espérer, qu’elle nous donne de savoir aller gratuitement vers nos frères et nos sœurs !

La quatrième étape, c’est de prendre la mesure véritable de notre condition, de réaliser ce à quoi nous sommes vraiment appelés : entrer dans une relation étroite avec ce Mystère qui vient à nous depuis toujours de bien des manières, mais qui vient à nous aujourd’hui sous la forme d’un être humain comme nous.

Prions pour notre pays, pour nos concitoyens Que notre reconnaissance de la  promesse qui nous est faite,  nous donne d’être, de vivre, de faire comme Lui-même le Christ Jésus a été et est, a vécu et vit, a fait et fait dans la louange du Père, dans le service des frères, que cela transpire de nos êtres, que le Dieu d’Amour puisse se manifester à tous, dans le cœur de tous ! Amen !

Marchons sur le chemin de la conversion à la justice pour tous, de l’ouverture du cœur, de l’écoute de la joie, de l‘offrande de soi qu’entraine la reconnaissance…

Lien pour le commentaire

Intitulé de la prière d’ouverture des dimanches de l’Avent

1er dimanche

Donne à tes fidèles, Dieu tout-puissant, d’aller avec courage sur les chemins de la justice à la rencontre du Seigneur, pour qu’ils soient appelés, lors du jugement, à entrer en possession du Royaume des cieux.

2e dimanche

Seigneur tout-puissant et miséricordieux, ne laisse pas le souci de nos tâches présentes entraver notre marche à la rencontre de ton Fils ; mais éveille en nous cette intelligence du cœur qui nous prépare à l'accueillir et nous fait entrer dans sa propre vie

3e dimanche

Tu le vois, Seigneur, ton peuple se prépare à célébrer la naissance de ton Fils ; dirige notre joie vers la joie d'un si grand mystère, pour que nous fêtions notre salut avec un cœur vraiment nouveau.

4e dimanche

Seigneur, tu as voulu que ton Verbe prit chair dans le sein de la Vierge Marie ; puisque nous reconnaissons en lui notre Rédempteur, à la fois homme et Dieu, accorde-nous d'être participant de sa nature divine.

Source image http://img15.hostingpics.net/pics/545442c2ab2d00.jpg

Publié dans oraison