Rm 11,13-15.29-32 Croire simplement : un chemin s'ouvre à nous, pour nous et pour les autres aussi.

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Lettre de saint Paul Apôtre aux Romains 11,13-15.29-32

Je vous le dis à vous qui étiez païens : dans la mesure même où je suis apôtre des païens, ce serait la gloire de mon ministère de rendre un jour jaloux mes frères de race, et d'en sauver quelques-uns.

Si en effet le monde a été réconcilié avec Dieu quand ils ont été mis à l'écart, qu'arrivera-t-il quand ils seront réintégrés ? Ce sera la vie pour ceux qui étaient morts ! Les dons de Dieu et son appel sont irrévocables. Jadis, en effet, vous avez désobéi à Dieu, et maintenant, à cause de la désobéissance des fils d'Israël, vous avez obtenu miséricorde ; de même eux aussi, maintenant ils ont désobéi à cause de la miséricorde que vous avez obtenue, mais c'est pour que maintenant, eux aussi, ils obtiennent miséricorde.

Dieu, en effet, a enfermé tous les hommes dans la désobéissance pour faire miséricorde à tous les hommes.

 

Paul sait que l’histoire n’est pas finie, déterminée, qu’elle est ouverte, pleine de rebondissements. Elle est le lieu de la révélation de Dieu et de la réponse de l’homme, de tous les hommes. Aussi au terme de son écrit centré sur la question du salut des païens, Paul fait retour sur les juifs, ses frères de sang. Il y manifeste que son cœur leur est toujours attaché.

Mais à travers tout cela, il nous manifeste aussi la profondeur de Dieu, de son amour pour tous et de son souci de chacun. Il dit aussi l’importance de l’histoire pour le salut. Il passe par les vicissitudes de notre histoire. En enfermant tous dans la contradiction, il donne à tous de pouvoir être sauvés.

En ces temps, où souvent nous doutons du sens de ce qui nous arrive, il est bon d’entendre cette profession de Paul. Elle nous encourage à croire au sens de nos existences, première condition pour qu’un avenir s’ouvre à nous : y croire ! Y croire tout simplement. Alors un chemin s’ouvre à nous, un chemin pour nous mais pour tous les autres aussi…

Père Jean-Luc Fabre

Rm 11,13-15.29-32 Croire simplement : un chemin s'ouvre à nous, pour nous et pour les autres aussi.