Rm 12, 1-2 Ce que produit la tendresse de Dieu… en notre humanité.

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

2e lecture de la messe du 22e dimanche du temps ordinaire, A, 31/08/14

Nous sommes vers le terme de la lettre aux Romains, Paul ramène le tout de son développement, de son exposé à l’attitude à avoir pour le lecteur après la lecture ou l’audition de la lettre. Ce qu’il dit maintenant à ses interlocuteurs prend appui sur tout ce qui a précédé. Mais, en même temps, il nous livre la quintessence de ce qui est enjeu selon lui. La base à partir de laquelle il avance est la tendresse de Dieu. Elle est ce à partir de quoi nous pouvons envisager toute chose de manière nouvelle.

Cette manifestation de Dieu, manifestation qu’il nous est donné de recevoir, nous rend capables d’agir à notre tour. Notre action est une action en retour. Dieu nous a donné, il nous donne, alors nous pouvons donner, nous pouvons même nous donner. Ce don ne peut à ce niveau être un don selon la seule justice rétributive, il est un don entier, il ne peut donc être que de « convenance », d’échange au niveau du cœur, il est un don pour plaire et non pour satisfaire.

Dès lors, ce mouvement qui part du cœur peut prendre en charge l’ensemble de notre composé humain. Paul alors nous encourage à prendre conscience des modèles qui nous animent et nous appelle à prendre le Christ pour modèle. A partir de lui, nous pouvons prendre nos décisions en accord avec la volonté de Dieu. Non pas dans une obéissance réduite à l’exécution de ses demandes mais dans la recherche de sa volonté en toutes les dimensions qui s’offrent à nous dans l’étendue de notre liberté personnelle et collective, tendue vers le bien, le bon, le beau…

Dieu se laisse ainsi reconnaître et chercher en bien des domaines, en tous les domaines… Et nous pouvons lui retourner notre existence et ainsi notre vie comme un cadeau, un pur acte de louange.

 

Romains 12, 1-2 Je vous exhorte, mes frères, par la tendresse de Dieu, à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu : c'est là pour vous l'adoration véritable. Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait. 

à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu

 

 

la visée de nos existences, de nos corps mis en mouvement…

Ne prenez pas pour modèle le monde présent, mais transformez-vous en renouvelant votre façon de penser pour savoir reconnaître quelle est la volonté de Dieu

 

Les principes sur lesquels, il est bon de pouvoir prendre appui pour aller vers notre visée…

c'est là pour vous l'adoration véritable : ce qui est bon, ce qui est capable de lui plaire, ce qui est parfait.

 

Les actions qui s’offrent à nous, ce qu’elles peuvent être…

Je vous exhorte, mes frères, par la tendresse de Dieu,

 

 

Le corps relationnel, plein de multiples potentialités à effectuer, et à partir de quoi tout peut s’envisager…

Pour sentir, éprouver le chemin qui s’offre à nous, qui nous appelle tous…

Père Jean-Luc Fabre

Rm 12, 1-2 Ce que produit la tendresse de Dieu… en notre humanité.

Publié dans Epîtres de St Paul