Fête des Saints Timothée et Tite

Publié le par Jardinier de Dieu

26 janvier - Saints Timothée et Tite

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 10,1-9.

En ce temps-là, parmi les disciples, le Seigneur en désigna encore soixante-douze, et il les envoya deux par deux, en avant de lui, en toute ville et localité où lui-même allait se rendre.
Il leur dit : « La moisson est abondante, mais les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers pour sa moisson.
Allez ! Voici que je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups.
Ne portez ni bourse, ni sac, ni sandales, et ne saluez personne en chemin.
Mais dans toute maison où vous entrerez, dites d’abord : ‘Paix à cette maison.’
S’il y a là un ami de la paix, votre paix ira reposer sur lui ; sinon, elle reviendra sur vous.
Restez dans cette maison, mangeant et buvant ce que l’on vous sert ; car l’ouvrier mérite son salaire. Ne passez pas de maison en maison.
Dans toute ville où vous entrerez et où vous serez accueillis, mangez ce qui vous est présenté.
Guérissez les malades qui s’y trouvent et dites-leur : “Le règne de Dieu s’est approché de vous.” »

******************

Timothée et Tite, deux amis forts de Paul. Amitié et foi se rejoignent, surtout quand l’ami (Paul) est en prison, devant un avenir qui invite à retenir de moins en moins la vie ! Ce n’est alors pas surprenant d’entendre le mot « rendre » comme un refrain : rendre grâces, rendre témoignage ! Ils sont écho de l’appel à raviver le don gratuit de Dieu. Le disciple est mis à part pour révéler la moisson abondante, venue du don gratuit de Dieu. Il aide l’homme à sortir de de son aveuglement, il ouvre les portes à la louange, pour laisser seulement témoigner Celui qui est à l’œuvre, le Christ, l’envoyé du Père, donné au souffle de l’Esprit.

Raviver le don gratuit de Dieu nous fait devenir agneaux au milieu des loups, car ceux-ci ne voient pas la moisson ; perdus, ils éprouvent les témoins comme une lumière gênante car les loups préfèrent la ténèbre.

Le disciple, témoin et ami de l’Agneau de la lumière, demeure dans les maisons. « Restez où vous serez accueillis », guérissez, annoncez l’évangile ; il s’agit d’habiter la terre, nos relations, l’amitié qui naît et grandit du don de Dieu qui m’a tiré de la vase par pure bonté. Le don gratuit de Dieu m’a élu pour entrer dans l’action de grâce, le témoignage. C’est une élection pas tout à fait présidentielle, mais elle ouvre à la joie. Timothée et Tite l’ont reçue.

Père Olivier de Framond

Publié dans 2017_framond

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :