mardi de la 33e semaine du temps ordinaire - Zachée et les Eglises de l’Apocalypse

Publié le par Père Olivier de Framond

Livre de l'Apocalypse 3,1-6.14-22.
Psaume 15(14),1a.2.3bc-4ab.4d-5.
Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 19,1-10.

****

Hier nous approchions de Jéricho. Là nous y sommes. Comme dans une retraite, on avance. Par contre, comme hier, les Eglises de l’apocalypse, ça pourrait être mieux ! Hier nous avions un aveugle sans nom qui savait ce qu’il cherchait. Là c’est un riche qui a un nom, Zachée, qui découvre ce qu’il cherche. Le Christ n’a peut-être qu’une chose à donner : ouvrir les uns et les autres à ce qu’ils désirent vraiment, pour exister devant le monde en vérité, et non plus dans des images ou des quêtes fausses d’une perfection illusoire.

L’homme vêtu de blanc de l’apocalypse est peut-être cette créature disposée à ce que le Seigneur offre de meilleur : exister tel qu’elle est vraiment, devenir ce qu’elle est. Alors elle peut recevoir et donner, alors elle connaît la vie, la joie. Elle peut partager ce qu’elle goûte : l’élan d’une conversion, l’aventure d’une fidélité habillée de pardon. Je peux me croire vêtu de perfection, je peux ruminer contre les mauvaises gens, je ne vois pas que je suis pauvre, aveugle et nu ! Le Seigneur me donne de revêtir le blanc du pécheur pardonné, tantôt froid, tantôt brûlant, jamais tiède. Zachée, tu es monté sur l’arbre tout revêtu d’apparences, un autre est descendu, tu as choisi la joie que te tendait Jésus. Elle ne t’a pas quitté. Prie pour nous, que nous choisissions la joie que Jésus donne de chercher.

Père Olivier de Framond (dans une retraite spirituelle) ; image http://image.slidesharecdn.com/diaporamazachelecollecteurdimpt-160430204755/95/diaporama-zache-le-collecteur-dimpt-6-638.jpg?cb=1462049347

Publié dans 2016 framond