Jn 6, 51-58 Le pain du Ciel conduit nos vies (20e dimanche ordinaire)

Publié le par Père Jean-Luc Fabre

Dimanche 16 août 2015, 20ième dimanche du temps ordinaire
Prière d'ouverture - 2e lecture - Prière universelle

Le Pain du Ciel conduit nos vies…

Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 6,51-58.

En ce temps-là, Jésus disait à la foule : « Moi, je suis le pain vivant, qui est descendu du ciel : si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement. Le pain que je donnerai, c’est ma chair, donnée pour la vie du monde. »
Les Juifs se querellaient entre eux : « Comment celui-là peut-il nous donner sa chair à manger ? »
Jésus leur dit alors : « Amen, amen, je vous le dis : si vous ne mangez pas la chair du Fils de l’homme, et si vous ne buvez pas son sang, vous n’avez pas la vie en vous.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle ; et moi, je le ressusciterai au dernier jour.
En effet, ma chair est la vraie nourriture, et mon sang est la vraie boisson.
Celui qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi, et moi, je demeure en lui.
De même que le Père, qui est vivant, m’a envoyé, et que moi je vis par le Père, de même celui qui me mange, lui aussi vivra par moi.
Tel est le pain qui est descendu du ciel : il n’est pas comme celui que les pères ont mangé. Eux, ils sont morts ; celui qui mange ce pain vivra éternellement. »

- Acclamons la parole de Dieu

 

 Je-suis-le-Pain-de-Vie.JPG

 

Comment vivre sa vie pleinement ? Comment la conduire vers là où elle doit pouvoir aller pour être en plénitude ? Il ne suffit pas qu’elle soit nourrie de l’extérieur, guidée par nous, nos perceptions, nos attentes. Notre vie doit être, de l’intérieur, conduite, guidée, contenue, soutenue, animée, rassemblée, tournée vers son Auteur. C’est ce que réalise le Seigneur en venant demeurer en nous, il est comme ce guide qui nous aide à aller vers notre finalité, il épouse notre être en toutes ses dimensions, il les conforte, les oriente… 

C’est comme cela qu’il devient en nous nourriture, son dynamisme nous habite, aussi bien dans le corps social que dans l’intimité de chacun… Jésus nous propose une progression, il a donné vigueur au corps social dans le désert en multipliant pains et poissons, il propose à chacun de recevoir en lui-même cette vigueur en mangeant sa chair, en buvant son sang. Il nous annonce que cette vigueur est celle qu’il reçoit lui-même du Père…
Ce chemin nous en héritons du Christ lui-même, de son existence vécue… Rendons-lui grâce pour ce don qu’il nous fait… Laissons-le conduire aujourd’hui nos existences… Allons à lui, offrons-nous à son dynamisme. En posant cet acte, nous naissons à l’acte même du Fils… nous devenons comme Lui… en nous tournant en Lui vers le Père, en entrant ainsi dans la vie éternelle. 

Photo "C'est mon Père qui vous donne le vrai pain venu du ciel'', les Très Riches Heures du Duc de Berry http://4.bp.blogspot.com/-H5XhQNhyNlA/UAVnNu1_vpI/AAAAAAAAAbk/sJgYpUHt7l8/s1600/Je+suis+le+Pain+de+Vie.JPG

père Jean-Luc Fabre