Nos talents d'or

Publié le par ULTD & ltd

your-talent.jpeg

Nous envions parfois les autres en voyant qu'ils sont plus dotés que nous dans la vie: ils ont plus de biens, plus de capacités, plus de succès, etc. Ce qui nous amène à penser que Dieu est injuste. Ce reproche est plausible si ce que Dieu nous donne dans la vie est pour notre seule jouissance et que le vrai bonheur réside dans cette jouissance. Ainsi, plus on a, plus on peut jouir, plus on goûte le bonheur. On n'est donc pas prêt à donner ce qu'on a, car cela veut dire moins de jouissance et donc moins de bonheur.

Cependant, la foi nous apprend à regarder tout ce que nous possédons, matériellement ou spirituellement, comme des talents d'or dans la parabole que Matthieu raconte au chapitre 25, 14-30. Ce sont donc comme des moyens qui nous sont confiés pour que nous les mettions au service de nos frères et sœurs afin de faire grandir l'amour, la vraie source de bonheur. À celui à qui Dieu a confié plus de moyens, Il demande davantage de rendement, comme le maître de la parabole demande cinq autres talents au serviteur à qui il a confié cinq, et deux autres à celui à qui il a confié deux. Tandis que celui qui jouit pour lui seul des dons qu'il reçoit ressemble au serviteur qui a reçu un talent et qui se contente de le cacher dans la terre sans chercher à le rentabiliser.

Inspirons-nous de cette parabole pour imaginer une autre situation: celui qui a reçu un talent l'a exploité de sorte qu'il en gagne un autre et celui qui a reçu cinq talents n'en gagne que deux autres. Il est certain qu'aux yeux des hommes c'est le deuxième qui a le plus de mérite puisqu'il a à son actif deux talents tandis que l'autre n'en a qu'un seul. Dieu seul sait combien de talents Il a confiés à chacun et que le premier a fait tout son possible; c'est donc lui qui a le plus de mérite. C'est pourquoi Jésus nous demande de ne juger personne, ce serait usurper le droit de Dieu, et d'ailleurs, notre jugement serait certainement faux, étant donné nos limites sur tous les plans.

Vu que le propre de l'amour n'est pas de jouir pour soi mais de donner, et mieux encore, de se donner, il n'y a aucune importance que nous ayons plus ou moins de moyens, voire pas de moyen du tout. Il est vrai que plus on a de moyens, plus on peut donner; mais moins on a de moyens, plus le don nous coûte et plus l'amour est grand. C'est ainsi que Jésus a vu dans les deux piécettes que la veuve mettait dans le tronc du temple une valeur beaucoup plus grande que celle des sommes plus considérables des riches (Lc 21, 1-4). Cependant, c'est le don de soi, et non le don de moyens, quels qu'ils soient, qui exprime le mieux l'amour, et, qu'on ait des moyens ou non, tout le monde a des conditions égales pour le faire.mon-troisi-me-dessin-copie-1.jpg

Sans chercher à nous comparer aux autres, demandons à Dieu de nous faire reconnaître que le plus grand "talent" donné à chacun et le seul qui importe est Dieu Lui-même en nous, et que nous sachions, de notre mieux, le faire fructifier, ainsi que les autres talents dans la mesure où ils nous sont confiés, en vue du développement de Son Royaume d'amour.
ULTD & ltd

Pour aller plus loin avec la parabole des talents
Merci Alexandre pour ces photos ; 2e photo : http://a10.idata.over-blog.com/379x499/2/07/93/83/mon-troisi-me-dessin-copie-1.jpg